Header Assopark
Assopark
Accueil > Actions > Lunettes Bleues
Mieux vivre
Touchés par la maladie de Parkinson, les malades se retrouvent souvent en difficulté avec des symptômes dus à la maladie et aux effets secondaires engendrés par les traitements thérapeutiques : des tremblements désagréables et parfois bien handicapants ; les dyskinésies engendrées le plus souvent par un sous dosage ou un sur dosage de médicaments ; la micrographie, qui a pour résultat, une ligne d’écriture qui commence normalement et se termine en un gribouillis illisible ; les vibrations internes que les malades présentent comme « la vibration d’une corde » à l’intérieur de leur corps et qui rend difficile, par exemple, l’endormissement ; des difficultés pour manger proprement.

Réduire temporairement les effets du tremblement

Toutes ces effets peuvent être réduits temporairement, pour certain, lorsque les individus ayant Parkinson, utilisent des lunettes à verres bleus (un bleu particulier).
- Le port de ces lunettes à verres bleus permet de réduire et même de stopper, dans l’instant, les dyskinésies. Ceci est temporaire, mais soulage la personne et lui offre un moment de « mieux-être ».
- Lorsque le malade écrit, s’il utilise ces lunettes bleues, il peut continuer d’écrire, avec une écriture qui reste visible et lisible. Quel bonheur de pouvoir écrire soi-même son courrier sans avoir honte de son écriture… et quel joie de pouvoir à nouveau signer un chèque soi-même !
- Le soir au moment de l’endormissement, les vibrations internes empêchent la personne de dormir. En chaussant les lunettes, elle ressent un calme total pendant 20 ou 30 minutes, et cela lui permet de dormir paisiblement.

Il est vrai, qu’avec l’expérience, ces lunettes ne sont pas à garder plus de 30 ou 40 minutes, sinon leur effet s’efface. Par contre, en les portant seulement pendant 30 minutes, la personne peut les enlever, puis les remettre et les réutiliser une demi-heure ou une heure après et de nouveau profiter de leur effet.

Les lunettes bleues pour mieux vivre Parkinson

Samedi 11 janvier, 37 personnes ont participé à la première rencontre des malades de Parkinson et leurs aidants organisée par l’association ASSOPARK sur l’orléanais.C’est dans les locaux du groupe ARAIR que tous ont été accueillis.Une présentation de la maladie de Parkinson a été faite par suzanne Moutin, présidente d’Assopark. L’intervention a permis à chacun de mettre des mots sur les manifestations quotidiennes de la maladie et de mieux comprendre ce qui se passe, à la fois pour la personne malade, mais aussi pour l’aidant.Présentant l’action de porter des lunettes à verres bleus pour ralentir les problèmes de dyskinésie, Suzanne Moutin eu l’occasion d’en prouver l’efficacité sur une personne malade présente dans l’assemblée. Voir la vidéo.Les personnes présentes ont manifesté le désir d’avoir d’autres rencontres. Il est prévu de renouveler cette intervention, deux fois avant l’été. Enfin, 25 personnes ont fait leur demande comme nouveaux adhérents !

Posté par Assopark sur jeudi 16 janvier 2014


La chromothérapie

A l’effet physique des lunettes à verres bleus, il faut ajouter un effet psychologique. Depuis l’antiquité on a attribué aux couleurs un effet thérapeutique. La « thérapie des couleurs », ou chromothérapie, est encore pratiquée bien qu’elle ne soit pas encore expliquée scientifiquement. Culturellement, cette thérapie attribue au bleu les propriétés suivantes : effet de paix et tranquillité, favorise la sérénité, couleur calmante et rafraichissante, apaisante , couleur utile pour lutter contre le stress, le nervosisme, l’agitation, l’anxiété, l’insomnie, les crampes musculaires de toutes sortes, etc.

Une exclusivité Assopark

Avec comme partenaire une fondation qui lui a fait fabriquer un certain nombre de paires de lunettes, l’Association prête ces lunettes bleues à ses adhérents pour les essayer un mois. Elles sont à porter, plusieurs fois, et il est nécessaire de renouveler l’essai plusieurs fois pour se rendre compte de leur efficacité. Si les lunettes s’avèrent efficaces pour le malade (pour certaine personnes il n’y a pas de résultat), l’adhérent peut en devenir propriétaire.

Avec ces lunettes*, Assopark continue d’œuvrer pour un mieux-être quotidien des personnes malades et de leurs aidants. Les lunettes bleues ne soignent pas mais induisent un temps de calme et de repos dans des journées qui sont épuisantes et agitées chez un malade.

(*) Ces lunettes ne sont pas des lunettes de correction ou de vue, mais se placent par dessus les lunettes de correction.



Notez que vous devez être adhérent pour acquérir les Lunettes Bleues de l'Association.
+Devenir adhérent.

 Footer Assopark
Assopark

Aide au public atteint par la maladie de Parkinson. L'Association est présente dans les agglomérations Montargoise, Orléanaise et Giennoise (Loiret).

 

Appelez-nous dès maintenant ! Facebook Officiel Twitter Officiel

L'Association

Les Actions

Nous soutenir

Présentation
Mission

Réseau

Organisation
Evènements
Rapport d'Activité

Ateliers
Conférences
InterM'AID
Relais Détente
Lunettes Bleues
Adhérer
Faire un don
Devenir Bénévole

A propos Contact Partenaires Mentions légales
© 2016 Assopark